Gypaète barbu

Fiche d'identité

2m80 d'envergure, poitrail et tête oranges à l'âge adulte, une barbichette sous le bec, c'est le plus grand et le plus menacé des rapaces d'Europe.

Sa présence dans les Pyrénées est attestée par des restes fossiles vieux de plusieurs millénaires.

 

Emblématique du patrimoine naturel et culturel des Pyrénées, il est appelé Ugatz ou Hezurjale au Pays Basque, Cap arrouy en Bigorre ou Trencalos en Catalogne.

Son régime alimentaire particulier lui vaut le surnom de Casseur d'os. Exclusivement charognard, il se nourrit des restes de carcasses d'animaux domestiques ou sauvages sur lesquels il vient prélever les os. Trop longs pour être ingérés ? Ils seront cassés grâce à une technique très particulière: le cassage d'os. Le Gypaète barbu prend alors l'os dans le bec, s'envole, le fait passer dans ses serres et survole une zone rocheuse, lâche l'os qui sera brisé, parfois après plusieurs tentatives. La couleur orangée de son plumage est obtenue par des bains dans des sources d'eau ferrugineuse.

Adulte à l'âge de 7 ans, ce n'est qu’à l’âge de 10 - 11 ans en moyenne qu'il réussira sa première reproduction dans les Pyrénées. Il faudra alors 9 mois de présence au nid pour que le couple puisse élever un seul poussin jusqu'à l'envol (choix du site de nidification + deux mois d’incubation + quatre mois d’élevage). Soumis aux rigueurs de l'hiver mais aussi aux dérangements résultant de la pratique d’activités humaines à proximité du nid, deux fois sur trois la reproduction de l'année échoue...En outre, en moyenne, un seul poussin sur trois parviendra jusqu'à l'âge adulte. Intoxication et empoisonnement, collision contre les câbles, tir, sont autant d'autres menaces directes qui affectent les gypaètes.

43 couples sont cantonnés sur le versant nord des Pyrénées en 2016 et 130 couples sur le versant espagnol des Pyrénées. 212 à 217 couples sont recensés pour toute l'Europe.

Espèce protégée sur l'ensemble du territoire national. Espèce inscrite à l’annexe 1 de la Directive Oiseaux et en annexe II des convention de Bern, de Bonn et de Washington, en annexe C1 Règlement CEE / CITES. Classée « En danger » sur la liste rouge des espèces menacées et à surveiller en France.

Espèce bénéficiant d’un plan national d'actions dans le massif des Pyrénées validé par le Ministère de l’écologie et du développement durable pour la période 2008/2018.