Actualités

Actualités

Tour de France 2018, les organisateurs de cet évènement sportif international s'engage cette année à prendre en compte les zones de sensibilité majeures des Gypaètes barbus et des Vautours percnoptères dans les rotations d'hélicoptères assurant la prise d'images. Un gain de tranquilité pour ces espèces en pleine période de reproduction...

Première convention en faveur du Gypaète barbu dans le cadre des écobuages au Pays basque. Suite aux difficultés rencontrées lors de la campagne d’écobuage de 2017, ayant abouti à l’incendie de la falaise en période de couvaison, des négociations ont eu lieu entre la Commission syndicale du Pays de Cize, la LPO, l’association Saiak, la commune concernée et la Direction Départementale des Territoires des Pyrénées-Atlantiques. Les concertations qui ont eu lieu ont permis de formaliser un mode organisationnel des écobuages compatible avec la préservation du Gypaète barbu local, et de nouer des contacts qui pourraient favoriser encore davantage la conciliation des enjeux liés au pastoralisme et à la préservation des rapaces nécrophages sur le territoire de Cize.

1er février 2018 - Renouvellement de la convention avec RTE
En partenariat avec la DREAL Aquitaine, le renouvellement de la convention avec RTE a été engagé. Cette nouvelle convention intègrerait les enjeux Gypaète barbu et Vautour percnoptère et serait établie sur l’ensemble de la durée du PNA Gypaète barbu. Objectifs : éviter les dérangements au sein des ZSM et équiper en balises avifaune les tronçons de lignes les plus dangereux.

Le 10 janvier 2018, signature de 3 convention d'application locales avec EDF. Le 10 octobre dernier la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux), EDF et la DREAL Nouvelle-Aquitaine renouvelaient leur convention de partenariat au Muséum de Toulouse. Cette convention cadre prévoit de mettre en oeuvre des mesures de préservation du Gypaète barbu et du Vautour percnoptère. Ces deux espèces menacées bénéficient de plans nationaux d’actions pilotés par la DREAL Nouvelle-Aquitaine. Les déclinaisons concrètes de cette convention cadre ne se sont pas faites attendre. Trois conventions d’application locale en faveur du Gypaète barbu ont été signées en partenariat avec le Parc national des Pyrénées et Nature Midi-Pyrénées et déclinent très concrètement les principes généraux de la convention cadre.

Un panneau d'information à destination des parapentistes évoluant sur le site de Loudenvielle a été co-conçu avec le CDVL des Hautes-Pyrénées : démarche partenariale entrant dans le cadre de la CDESI des Hautes-Pyrénées dans la droite ligne du travail de longue haleine effectué entre ces deux partenaires pour la prise en compte des Zones de Sensibilité des rapaces menacés. 

 

 

 

 

Une convention d'application de la convention cadre signée en 2011 entre l'Etat, la LPO Pyrénées Vivantes et EDF a été signée le 16 janvier 2015 à Campan. Les zones et périodes de sensibilité du Vautour percnoptère dont le suivi est assuré localement par Nature Midi-Pyrénées sera désormais pris en compte dans la gestion des survols héliportés et des travaux de maintenance des installations hydroélectriques.

Un outil de sensibilisation pour les pilotes des Armées vient de paraître

Dans le cadre de la convention cadre entre l'Etat, la LPO et le Ministère des Armées, les pilotes vont être destinataires d'un flyer leur permettant de comprendre l'intérêt d'adapter leurs plans de vol afin d'éviter les zones de sensibilité du Gypaète barbu dans les trois massifs accueillant des couples de Gypaètes en France : les Alpes, les Pyrénées et la Corse. En téléchargement ci-contre.

Elaboration de conventions Etat LPO et EDF pour la préservation du Gypaète barbu et du Vautour percnoptère.

Dans le cadre d'une convention cadre entre l'Etat, la LPO et EDF, des conventions de gestion locales sont en cours de négociation pour préserver les zones de sensibilité des espèces bénéficiaires de plans nationaux d'actions que sont le Gypaète barbu et le Vautour percnoptère sur les zones des activités d'hydrolélectricité (vallée d'Aure, vallée de Luz, val d'Azun, vallée d'Aspe).

Une étude comportementale des grands rapaces à l'approche des lignes électriques est en cours sur le site de la Réserve naturelle du Pibeste dans les Hautes-Pyrénées. En accord avec RTE (Réseau Transport d'électricité) qui finance l'action, une première étape a été d'analyser le comportement d'évitement des lignes par les oiseaux avant pose de balises avifaunes sur les tronçons de lignes jugées dangereuses. Une deuxième étape est en cours. Elle consiste à observer les oiseaux à l'approche des mêmes lignes, mais cette fois, ces lignes sont équipées de balises avifaunes nouvelle génération. Le but : vérifier l'impact visuel de ces balises et l'évitement systématique des câbles par les oiseaux.