Actualités

Actualités

Résultats du comptage européen Milans royaux hivernants les 7 et 8 janvier 2017. 5550 milans royaux répartis en 124 dortoirs ont été dénombrés par plus de 200 observateurs du réseau Milan royal Pyrénées. Des oiseaux originaires d'Espagne, de Suisse, de république tchèque, d'Allemenagne ou d'Autriche ont été observés. Cette opération s'inscrit dans le comptage européen des Milans royaux qui a lieu simultanément dans nombre de pays européens. Pour rappel, l'an dernier le comptage avait permis de comptabiliser près de 5300 milans royaux dans les Pyrénées. Plus d'infos dans la synthèse en téléchargement ci-contre.

Chasse sans plomb pour préserver le Gypaète barbu en Lozère

Le Parc national des Cévennes engage, en collaboration avec la Fédération départementale des chasseurs de la Lozère, une expérimentation destinée à sensibiliser les chasseurs de grand gibier à l’utilisation des munitions sans plomb. L'initiative s'intègre au programme européen Life Gypconnect qui a pour objectif de renforcer la population de gypaètes barbus par la réintroduction d’oiseaux. C’est dans ce cadre que 10 gypaètes ont été réintroduits dans les Grands Causses depuis 2012. Les lâchers vont se poursuivre dans les années à venir. Or le plomb des cartouches contamine les espèces nécrophages via l’ingestion directe de fragments de plomb provenant des chairs ou des os des gibiers consommés. Et l’absorption accidentelle d’un morceau de plomb, aussi petit soit-il, provoque un empoisonnement aigu par saturnisme et la mort de l’oiseau. 

L'expérimentation financée par la Commission européenne
 va se dérouler en deux temps : une première phase de sensibilisation des chasseurs, puis un test d’utilisation des munitions sans plomb in situ et sur deux campagnes de chasse, avec un panel de chasseurs sélectionnés.
D'ici à la fin de l'année, les chasseurs du territoire recevront un questionnaire qui permettra de connaître leur niveau de sensibilisation, leurs pratiques et leur éventuel intérêt pour participer à l'expérimentation.

12 décembre 2916 Un article partu dans Libération sur l'appel à dons en faveur du Gypaète. Ces dons serviront notamment au programme de réintroduction du Gyapète dans les Grands Causses. A lire sur http://www.liberation.fr/futurs/2016/12/16/le-gypaete-barbu-ce-vautour-gauche-et-timide-que-la-lpo-veut-reintroduire_1535796

27 novembre 2016 Relâcher du Gypaète barbu Yaga au Pla d'Adet à Saint-Lary. Ce Gypaète barbu femelle avait été retrouvé il y a un peu plus de deux mois sur le toit du collège d'Arreau, sous les yeux éberlués des enfants. Herbergé dans un premier temps par la volerie Les Aigles d'Aure, il a été pris en charge par le centre de soins Hegalaldia au Pays Basque. Outre des blessures superficielles, l'oiseau présentait une lésion et un déplacement du bréchet dûs à une sangle de son harnais GPS mal posé, ainsi qu'une intoxication aigue au plomb.  C'est devant une cinquantaine de personnes que l'oiseau a pris son envol non loin du lieu de son accident. Direction Plein ouest ! Lady Yaga a rapidement retouvé dans le ciel un couple de Gypaète, des milans royaux et des aigles royaux qui semblaient fêter là le reour de la belle dans le ciel de la vallée d'Aure ! Reportage en image sur https://photos.google.com/share/AF1QipMPqjnKmPT0QHzPIDSjSQUX0AUlx31H7Fz3a0VcP00lcVX-ok-n_GKH19QQ4D0RrA?key=WXFQZ19ZSzFvaVlNQk1fVUtwZE0xWnctc0ZSVHpB

crédits images Philippe Vilette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8 octobre à 18h Salle des fêtes de Conat dans les Pyrénées-Orientales, soirée spéciale "Comment tu t'appelles, petit gypaète?". Les réserves naturelles de Conat, Jujols et Nohèdes et l'association CoNature vous propose une soirée festive de baptême du Gypaéton né cet été. Le couple de Gypaète barbu installé depuis 3 ans dans la vallée de Conat et Nohèdes a enfin réussi (après deux échecs les deux années précédentes) à élever avec succès un jeune. Le défi pour les habitants et acteurs du territoire, lui trouver un prénom ! Participez à ce baptême en proposant et sélectionnant un prénom parmi les propositions. Plus d'infos pour participer en téléchargeant le document "Soirée 8 octobre Conat Baptême"

21 Septembre à 20h Conférence sur les causes de mortalité des rapaces nécrophages à Foix Salle du Centre d'accueil Léo Lagrange par le docteur vétérinaire Lydia Vilagines dans le cadre des mercredis de l'ANA. cette conféence portera sur les résultats de l'étude Vigilance poison menée dans le cadre de la LPO Pyrénées Vivantes depuis 2005 sur les espèces Gypaète barbu, Vautour percnoptère, Milan royal et Vautour fauve.
RDV : 20h00 au Léo Lagrange (salle de conférence 1er étage) avec quelque chose à grignoter et à partager !
Renseignements : carole.h@ariegenature.fr ou 05.61.65.80.54 ou sur ariegenature.fr

2016 43 couples et 11 jeunes à l'envol à l'échelle du versant nord des Pyrénées sont les résultats de reproduction de 2016. Encourageant mais insuffisant,  la productivité reste très faible  Plus d'infos dans la dernière circulaire du réseau casseur d'os en téléchargement ci-contre.

Le week-end du 3 et 4 septembre ce sont les journées mondiales des Vautours, évènement international dédié à toutes les espèces de vautours de par le monde. En France de nombreuses animations vous sont proposées par les structures environnementales qui oeuvrent à la préservation de ces espèces. des sorties de terrain, des points d’observation, des conférences et des expositions ouverts à tous !

Gypaète barbu, Vautour fauve, moine et percnoptère, les quatre espèces de vautours présentes sur le territoire français sont souvent mal connues, pourtant elles sont pour la plupart en voie de disparition au niveau mondial. La LPO vous invite donc ce week-end à participer à cet évènement afin de partager avec vous l’univers de ces géants ailés et de vous expliquer l’importance de leur présence dans nos paysages !

Pour trouver une activité, rendez-vous sur : journee-vautours.lpo.fr

Parution d'un article dans le numéro 18 de Rapaces de France sur les causes d'échec de reproduction du Gypaète barbu dans les Pyrénées. Si les effectifs de Gypaètes augmentent régulièrement depuis 20 ans, ce n'est pas le cas de la productivité. Celle-ci déjà médiocre est en baisse sur le versant français des Pyrénées sur la période 1994 2014. L'article précise les causes d'échec de reproduction pour mieux cerner les priorités en termes de conservation. A lire ci-contre.