Le réseau

Le réseau de suivi

Créé il y a 30 ans par Jean François Terrasse pour suivre le Gypaète barbu, le réseau Casseur d’os s’est enrichi de nouvelles structures au fur et à mesure des programmes de conservation.

Aujourd’hui, étendu au suivi d'autres espèces (Vautour percnoptère, Milan royal, Vautour fauve), il comprend des associations naturalistes, des fédérations d’usagers (fédérations départementales de chasse, association des pâtres de haute montagne), des établissements publics (Parc national des Pyrénées, Office national de la chasse et de la faune sauvage, Office National des forêts) et des réserves naturelles nationales ou régionales. Il regroupe ainsi une trentaine de structures à travers le massif pyrénéen.

La coordination du suivi est assurée par Martine Razin martine.razin@lpo.fr pour le Gypaète barbu et le Vautour fauve, par Erick Kobierzycki erick.kobierzycki@wanadoo.fr pour le Vautour percnoptère et par Aurélie de Seynes aurelie.deseynes@lpo.fr pour le Milan royal.

Retrouver la dernière publication de la LPO Pyrénées Vivantes

"Ensemble, Gypaète barbu" : un point précis sur l'état des populations au sein du massif. 43 témoignages d'acteurs qui s'engagent pour la préservation de ce rapace emblématique des Pyrénées, bénéficiaire d'un plan national d'actions sous l'égide de l'Etat.

A lire ou feuiller sur http://www.calameo.com/read/0032553364eb0ddf6505c

Témoignage d'un des 300 acteurs des réseaux de suivi: Laurent Nédélec, garde du Parc national des Pyrénées qui évoque le sauvetage d'un Vautour percnoptère.